Amis Budokas.

 

Le Kyusho Jitsu est la version moderne du Dim Mak, celui-ci a été développé en Chine au 14ème siècle.

Le Dim Mak ou Kyusho Jitsu est l'étude des zones sensibles (donc vulnérables) du corps humain, en vue de son utilisation dans les arts martiaux et la self-défense.

Son étude est principalement basée sur les théories d'acupuncture (points des méridiens d'acupuncture) souvent situés sur des zones nerveuses vulnérables.

Ces points ou combinaisons de points ont été "cachés" dans les « formes » et ont été initialement utilisés dans le Kung-Fu, le Tai-Chi-Chuan. Ils furent plus tard introduits dans presque tous les autres arts martiaux asiatiques.

Le Kyusho Jitsu est considéré comme un complément à tous les arts martiaux, Karaté, Jiu-Jitsu, Taekwondo, Hapkido, Kung-Fu, Kick-Boxing, etc ... Mais pratiqué seul, il est aussi une forme très efficace de self défense.

Nos formations ont pour but de vous aider à vous familiariser avec quelques-uns de ces concepts qui peuvent parfois paraître déroutants pour nos esprits occidentaux.

Nos formateurs vous accompagneront sur vos premiers pas dans le monde des « points de pression ». Vous apprendrez à en repérer une grande quantité, vous travaillerez des exercices spécifiques ainsi que de nombreuses applications pratiques en situation de self-défense.

Le Kyusho Jitsu n’est pas que ça ! c’est aussi un travail sur le bien-être du corps humain, par la digipuncture, le shiatsu, la réflexologie, par des techniques ancestrales de restauration (kuatsus en Japonais).

Cet aspect du Kyusho est souvent effacé par les techniques de frappes, mais il est tout aussi important, voire plus important que les KO !

Le travail est toujours pratiqué à deux, il est donc indispensable de rétablir l’intégrité physique du partenaire, c’est grâce à lui que l’on progresse !

Amitiés Martiales.

Le président de Kyusho France